Les critiques par titre de pièce, comédien, théâtre, auteur...



Accueil

Pièce par genre :
Humour
(Salle > 300 places)
Humour
(Salle < 300 places)
Contemporain
Classique
Comédies musicales
One man show

Sortir malin :
Les étoiles

Meilleurs ventes

Agenda
Tarifs réduits
Coups de coeur
Conseil clic

Coté cour :
Comédiens à l'affiche

Toutes les pièces, toute la France
Nous joindre


LA NUIT SERA CHAUDE

Mise en scène et jouée par Josiane Balasko, avec Valérie Lang, Daniel Berlioux, Pascal Bongard et George Aguilar


THEATRE DE LA RENAISSANCE
20 Bd saint Martin , 75010 M° Strasbourg saint Denis
40 € au lieu de 50 € (1ère catégorie), le samedi soir, tarif public.
+ frais de réservation : à partir de 4 €

Le pitch :
La soirée aurait pu se passer d’une manière parfaite pour Dina, jeune femme peintre, et son modèle favori, actuellement Francis, son amant, marié et pilote de ligne.
Seulement une femme va sonner à la porte, Monique, et prétendre que ce même Francis, qui se détend dans son bain du Jet lag, est son mari, Pedro, chauffeur routier.

LES AVIS :

Un bon moment  :
Une inconnue sonne à la porte entre et s'incruste et la vie de Dina tourne au cauchemar.
Au travers de cette pièce, Josiane Balasko nous démontre combien la vie est fragile, et comment une simple révélation, (vraie ou fausse d'ailleurs) rompt l'harmonie établie.
C'est avec beaucoup d'humour et tout en finesse qu'elle nous entraine dans la reconstruction d'une nouvelle harmonie entre les différents protagonistes. Tout au long de ce vaudeville  les personnages ne cessent de se mentir pour notre plus grand plaisir.
Les acteurs, grâce à leur talent, mettent en valeur les idées de mise en scène qui ajoutent à l'effet comique du texte.
Cette comédie tourne à la tragédie et l'inéluctable survient à l'issu d'une dernière dénonciation qui laisse une morale sauve.
Un très bon moment de détente.
(Nathalie, Sèvres)

Une réussite  :
Un beau panel de déjantés nous est proposé par Josiane Balasko : de l'artiste Peintre spécialisée dans l'aura de ces modèles, à la femme de ménage nymphomane, en passant par l'amant volage et menteur, le  dépité amoureux ou le mari de complaisance. Tout ce petit monde ne  cherche qu'a tirer la couverture à lui, en rivalisant de subterfuges  tous plus inavouables que drôles (vu de notre place de spectateur),  jusqu'à ce que de nouveaux couples ne se forment.
Un salon, atelier d'artiste, sert de cadre à cette pièce rythmée par  autant de tableaux que d'événement. Elle est admirablement interprétée, on sent les acteurs vraiment en place et leur plaisir de  jouer est largement partagé par un public conquis.
Les mots tombent  justes et les effets de mise en scène ou de costumes sont autant de  déclencheurs de rires.
Ce texte riche et plein d'humour, remarquablement interprétée, fait de  cette pièce une vraie réussite à aller voir sans tarder.
(Jean Baptiste, Sèvres)

En synthèse :

Des personnages déjantés plongés dans des situations inextricable : jubilatoire.