Les critiques par titre de pièce, comédien, théâtre, auteur...



Accueil

Pièce par genre :
Humour
(Salle > 300 places)
Humour
(Salle < 300 places)
Contemporain
Classique
Comédies musicales
One man show

Sortir malin :
Les étoiles

Meilleurs ventes

Agenda
Tarifs réduits
Coups de coeur
Conseil clic

Coté cour :
Comédiens à l'affiche

Toutes les pièces, toute la France
Nous joindre


GROSSESSES NERVEUSES

Une comédie de Jean-Yves Rogale
Mise en scène de Philippe Hersen
Avec Anémone, Henri Guybet, Julien Beramis, Cindy Cayrasso, Denis Cherer, Daphné De Quatrebarbes, Romain Sandere, Nicolas Vitiello

Du mardi 19 avril 2011 au samedi 17 septembre 2011

THEATRE DAUNOU
9, rue Daunou, 75002  PARIS
24 € au lieu de 40 € (1ère cat) dans la limite des places disponibles sinon tarif public.
+ frais de réservation : à partir de 2.8 €

Le pitch :
Le soir où Mathilde réunit son mari, sa fille, son gendre, son fils, ses amis le docteur Laroque et sa femme et leur annonce qu’elle est enceinte, elle fait l’effet d’une bombe...

LES AVIS :

Pourquoi pas  :
Anémone fait son retour sur les planches et c’est suffisamment rare pour que cela crée un engouement certain. C’est vrai que c’ est un personnage haut en couleurs, voire une "icône"  pour toute une génération.
Mais les années ont passé et l’on est loin aujourd’hui du jeu innovant, voire transgressif des acteurs du Splendid. Anémone fait de l’Anémone, mais avec un certain détachement, même si elle n’en met pas moins du cœur à l’ouvrage. Face à elle, Henri Guybet lui vole presque la vedette.
Le couple qu’ils forment ne manque pas de piquant, même si la situation est abracadabrante. Les dialogues et bons mots ne font pas dans la dentelle, mais la pièce n’a d’autre ambition que de faire rire et de s’amuser avec des sujets qui tournent essentiellement autour du sexe : une femme sexagénaire délaissée par son mari, des homosexuels qui ne s’assument pas , une maîtresse nympho.
C’est donc du lourd ! Une pièce boulevard, résolument au-dessous de la ceinture, mais efficace dans son genre, avec du rythme et des acteurs « connus ».
(Nathalie, Gennevilliers)

Pas convaincu :
Si vous n’aller que très occasionnellement au théâtre et que vous êtes fan d’Anémone l’ayant vu et revu plusieurs fois dans « Le père Noël est une ordure », vous apprécierez certainement cette pièce de boulevard.
D’autant que l’occasion de voir cette artiste sur scène est rare.
L’histoire est guère vraisemblable et ne fait pas dans la subtilité, mais le texte est plutôt bien écrit et sans temps morts.
Mais pour les familiers du théâtre, l’inégalité de la distribution, la concentration erratique de la tête d’affiche et le manque de symbiose des comédiens risquent fort d’être rédhibitoire, et ce malgré l’excellence de Henri Guybet et de Denis Cherer, deux professionnels expérimentés convaincants dans ce genre d’exercice.
(Patrick, Paris)

En synthèse :

Des avis controversés