Les critiques par titre de pièce, comédien, théâtre, auteur...



Accueil

Pièce par genre :
Humour
(Salle > 300 places)
Humour
(Salle < 300 places)
Contemporain
Classique
Comédies musicales
One man show

Sortir malin :
Les étoiles

Meilleurs ventes

Agenda
Tarifs réduits
Coups de coeur
Conseil clic

Coté cour :
Comédiens à l'affiche

Toutes les pièces, toute la France
Nous joindre


DON JUAN

Don Juan, de Bertolt Brecht, d’après Molière, mise en scène par Jean-Michel Vier
Avec Valérie Alane, Sylvain Katan, Charlotte Rondelez, Guy Segalen, Pierre Val, Cédric Villenave

Du lundi 14 février 2011 au lundi 07 mars 2011

THEATRE DE L'OEUVRE
55, rue de Clichy, 75009  PARIS M° Place Clichy
38 € (1ère catégorie) + frais de réservation : à partir de 2.8 €

Le pitch :
Brecht revisite Molière et nous invite à rire de la figure du conquérant héroïque..

LES AVIS :

Sympatique mais... :
Incorrigible séducteur sans foi ni loi, rien ne saurait ramener Don Juan sur le droit chemin. Ni son père, honteux, ni son valet, outré. Mais à se jouer de tout le monde, on finit par se faire de sérieux ennemis…
Don Juan revisité par Brecht, c’est un Don Juan plus léger et plus comique que le personnage inventé par Molière.
Dans cette adaptation, la mise en scène se fait remarquer par son originalité.
Chaque acteur de la pièce est présent en permanence sur scène, certains d’entre eux incarnant plusieurs personnages. Ce sont eux qui sont et font le décor.
Le rôle va comme un gant à Pierre Val, qui l’interprète avec brio et Sylvain Katan, en Sganarelle, n’est pas en reste.
Cependant, la seconde partie de la pièce est nettement moins entrainante que la première. Des longueurs se font ressentir, et l’on est souvent tenté de regarder sa montre.En bref, une pièce rendue sympathique par la compagnie Liba théâtre, mais qui dure un peu trop, et que je ne saurais conseiller après une journée trop chargée...
Anne, 26 ans, Paris

Des interprètes convaincants  :
Lorsque la pièce débute sur le fameux monologue de Sganarelle mais le met en scène entouré de personnages agités aux costumes salis et peu élégants, on reste perplexe. Le « Don Juan » de Brecht est une version revisitée, racontée par une bande de pêcheurs loufoques, où le comique et le libertinage ont la part belle, comparé au romantisme et l’héroïsme teintant la pièce d’origine. Et surtout, elle se veut populaire. Mais l’essence des personnages dont on suit les mésaventures y est : Don Juan, un jeune noble séducteur, libertin et blasphémateur, est accompagné de son fidèle valet Sganarelle. Peureux plus que croyant, confident plus qu’hypocrite, ce dernier vient toujours contrebalancer l’inhumanité du personnage et le côté noir de la pièce.
On appréciera une mise en scène plutôt rythmée, à travers cette bande de pêcheurs multi-rôles et des performances musicales inattendues, mais également le jeu éloquent et enjoué du couple phare PierreVal/Sylvain Katan.
On remarquera aussi Cédric Villenave dans son rôle de Pieter dont la promise est dérobée par Don Juan, mais dont la sincérité fait rire. Ce rythme sera néanmoins étrangement rompu par une fin sans substance : même si la dernière réplique de Sganarelle réclamant ses gages réussit, tel à l’origine, à renverser le dénouement, ce n’est pas avec des flammes en « carton pâte » que l’enfer effrayera les impies.
(Pascale, 25 ans, Paris)

En synthèse :

Une mise en scène créative et des comédiens crédibles mais quelques longueurs.