Les critiques par titre de pièce, comédien, théâtre, auteur...



Accueil

Pièce par genre :
Humour
(Salle > 300 places)
Humour
(Salle < 300 places)
Contemporain
Classique
Comédies musicales
One man show

Sortir malin :
Les étoiles

Meilleurs ventes

Agenda
Tarifs réduits
Coups de coeur
Conseil clic

Coté cour :
Comédiens à l'affiche

Toutes les pièces, toute la France
Nous joindre


POUR L'AMOUR DE GERARD PHILIPE

Une pièce de Pierre Notte, avec Emma de Caunes, Raphaël, Sophie Arthur, Bernard Alane...

 


Du mercredi 23 février 2011 au samedi 30 avril 2011

THEATRE LA BRUYERE
5, rue La Bruyère, 75009  Paris09
31 € au lieu de 41 € (1ère catégorie)
Les vendredis et samedis soirs, tarif public.
+ frais de réservation : à partir de 3 €

Le pitch:
Un gamin nommé Philipe Gérard ( parce que sa mère voulait qu'il soit Gérard Philipe) se révèlera réellement lui-même en devenant le contraire de ce qu'on exigeait de lui.
Malgré tout, en fuyant les faux modèles fantasmés par les autres, malgré son infirmité :une malformation à ses mains, qui deviendra la source de son génie, sa plus grande force.

LES AVIS :

Intéressant :
Un plateau nu, une estrade sur la scène, et une mère qui demande à son enfant de ne pas marcher sur la tombe de son père. Voilà le début d'une pièce à l'univers décalé, avec des dialogues improbables. C'est l'histoire d'un couple qui prévoit un avenir brillant pour leur enfant. Une histoire universelle donc, où chacun peut se retrouver un tant soit peu comme l'objet de ses parents, ou dans le rôle des parents trop rêveurs.
Une histoire universelle, mais qui se cache derrière des scènes où l'exagération du sentiment atteint son apogée, où la peinture sociale est si frappante qu'elle en est déconcertante et presque irréaliste : la dramaturgie de la pièce devient donc une expérience, hallucinante, faite de rire et de trouble, de légèreté et de questionnements. Burlesque et lyrique à la fois.
Il s'agit donc d'un très intéressant spectacle qui plonge le spectateur dans un ailleurs, avec pour seul bémol un Raphaël qui n'est pas maladroit, mais qui ne parvient pas à briller du même éclat que les autres acteurs, formidables.
(Emily, Paris)

Pas facile :
« Deux petites dames dans le Nord » ou « Moi aussi je suis Catherine Deneuve » nous avait enthousiasmés, mais cette nouvelle pièce de Pierre Notte nous a laissé sur notre faim.
L’univers de l’auteur et celui d’une émotion décliné sur des thèmes récurant tel que l’accomplissement de soi, la différence.
Lorsque le style est vif, incisif et rythmé, on rentre sans réserve dans cet univers, et s’y laissant porter sans forcément chercher à comprendre, mais lorsque les digressions se prolongent et se perdent en circonvolutions on perd vite le fil, l’émotion s’effiloche, on regarde sa montre. C’est ce que j’ai ici ressenti.
Ceux qui qui viennent ici principalement pour voir Raphael sur scène, mais connaissent peu le théâtre d'auteur, risquent de s’ennuyer, car pour qui n’est pas un habitué des créations théâtrales, elle risque en effet d’être bien compliqué d’accès cette pièce de Pierre Notte.
(Patrick, Paris)

En synthèse :

Des avis partagés, sur une pièce qui nous donne à voir l'univers si particulier de Pierre Notte