Les critiques par titre de pièce, comédien, théâtre, auteur...



Accueil

Pièce par genre :
Humour
(Salle > 300 places)
Humour
(Salle < 300 places)
Contemporain
Classique
Comédies musicales
One man show

Sortir malin :
Les étoiles

Meilleurs ventes

Agenda
Conseil Clic
Coups de coeur
Conseil clic

Coté cour :
Comédiens à l'affiche

Toutes les pièces, toute la France
Nous joindre


LE DINER DE CON

Le diner de cons est une comédie de Francis Veber, mise en scène par Jean-Luc Moreau, avec Philippe Chevallier et Régis Laspalès.



La pièce n'est plus à l'affiche

THEATRE DES VARIETES
7, Boulevard Montmartre, 75002  PARIS

51 € (1ère catégorie), 43 € (2ème catégorie) + frais de résa : 2,8 €

Le pitch :
Pierre a une spécialité : Le Dîner de cons.   Un dîner qui a lieu une fois par semaine et dont le principe est tout simple: Chaque invité doit amener un con.  Celui qui a amené le plus spectaculaire est déclaré vainqueur.  Ce soir Pierre est ravi.  Il a mis la main sur un champion du monde...

LES AVIS:

Sans surprise :
Ce qui est gènant dans la  reprise d’une pièce comique tel que « Le diner de cons »,  c’est que l’histoire, les situations  et les principales répliques sont tellement connues que les effets qui sont censés nous surprendre (et donc nous faire rire)  sont souvent éventés.
La pièce a également été jouée par des interprètes de grand talent difficiles à oublier.
Pourtant, malgré ces handicaps, les deux complices que sont Chevallier et Laspalès s’en sortent plutôt bien.
Les deux ont en effet du talent et le duo fonctionne.
Le texte est respecté quasi à la virgule prêt, mais les quelques digressions que s’autorise Laspalès  font mouche. Il arrive même (et c’est une prouesse) à nous faire oublier la performance de Jacques Villeret dans le même rôle.
La mise en scène contribue également  intelligemment à souligner le comique de certaines situations.
Peut être l’explication de cette réussite tient dans le fait que l’humour de cette pièce repose principalement dans le talent comique des interprètes et que ces deux là en ont à revendre.
Le danger est qu’en fonction de leur état de forme, la prestation sera plus ou moins réussie.
En résumé, ceux qui aiment être surpris, explorer de nouveau territoire, ou qui ont un souvenir trop marqué des interprètes précédents préféreront les succès d’aujourd’hui actuellement  à l’affiche dans d’autres théâtres.
Ceux qui préfèrent jouer la sécurité d’une pièce connue avec des interprètes reconnus, dans un théâtre de tout premier plan, passeront une bonne soirée.
(Patrick, Paris)

En synthèse :

C’est un exercice difficile que de reprendre un standard tel que
“Le diner de cons”, mais les deux compères s’en sortent plutôt bien !